... Le journal
extrait 1 extrait2
Retour





























" Anciens agents EDF aujourd’hui à la retraite, ils ont bénéficié de l’aide de l’Electricité De France. Des générateurs alimentent ainsi en électricité la ville de Nioro du Sahel. Ils sont entretenus par des locaux spécialement formés.
Dans la cour, entre le garage et la centrale, de gros engins (Bull, Caterpilar, camions bennes et d’autres encore) sont entreposés. Ils sont tous en si mauvais état qu’ils ne peuvent pas être utilisés. On nous explique qu’une mission canadienne, pendant treize ans, a entreprit l’édification de bâtiments et différents autres travaux qui lui semblaient nécessaires. Seulement, ils ne l’étaient pas forcément pour les locaux. Ceux-là ne se sentaient pas concernés par les activités des canadiens, ils auraient préfères des choses utiles comme des routes, des puits, etc. Aussi, découragée par une population qui ne la suivait pas, la mission nord-américaine a abandonné ses activités ici et laissé les engins qui étaient à même de construire des routes."

2001-2006

"Nioro du Sahel - Diema

Nous ne ferons désormais plus de piste, les pneus des voitures sont par conséquent tous regonflés. L’étape qui nous attend comporte des routes accidentées, le pronostique des habitués est de 100 kilomètres en cinq heures ! Nous allons donc en baver.
Le premier incident matériel survient très rapidement. Au départ de la mission catholique, en effet, l’embrayage de la voiture pilotée par ‘’Lelouch’’ lâche. Elle ne peut plus rouler. La voiture est aussitôt tractée jusqu’à un garage, où la réparation est possible. Comme elle risque de durer quelques heures, nous en profitons pour visiter la petite centrale électrique voisine du garage.
Ce sont deux personnes de notre groupe, Michel et Claude, qui l’ont créée."

Contacts Le récit de la mission Le camion L'AUPE